Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 18:27

Les oreilles de Buster /Maria ERNESTAM (Ed Gaïa)

Lu par Claire et Marie-Line

 

C240312les oreilles de busterela se passe en Suède, dans un cadre magnifique. Eva cultive avec passion ses rosiers, elle partage sa vie avec Sven. Quelques amis, des enfants, une vieille dame acariâtre dont elle s’occupe. Pour son anniversaire, sa petite fille lui a offert un journal intime ; trouvant au départ ce cadeau incongru, elle se prête au jeu et se met à écrire, raconte son existence et  replonge dans ses souvenirs. Elle va profiter de ce travail d’écriture pour avouer par écrit ses crimes passés…

 

On accroche sur le champ à ce roman qui commence par la phrase « J’avais 7 ans quand j’ai décidé de tuer ma mère. Et 17 ans quand j’ai mis finalement mon projet à exécution ». Un conte un peu pervers, qui ne manque pas de poésie, bien écrit, bien traduit. Rien n’est prévisible, on va de surprise en surprise jusqu’à la fin. Un roman sur les blessures familiales. Une belle découverte.

 

Des vies d’oiseaux / Véronique OVALDE

Lu par Claire et Françoise

 

240312des vies doiseauxEn revenant de vacances, Gustavo et Vida s’aperçoivent que leur maison a été cambriolée, ou plutôt visitée : rien n’a été volé mais on y a vécu… Et les intrus semblent familiers des lieux. Vida va peu à peu dévoiler au lieutenant Taïbo sa vie : sa fille a disparu soudainement, avec leur jardinier, Adolpho. L’inspecteur va enquêter sur ces squatteurs de villas. Vida va sortir de son ennui, de sa léthargie, se réveiller : elle qui vient d’un milieu simple et a épousé un homme riche mène une vie mélancolique et sans intérêt.

 

Une histoire simple, une belle écriture,mais une atmosphère particulière comme dans les autres romans de Véronique OVALDE (Ce que je sais de Vera Candida, Et mon cœur transparent) ; cela se passe en Amérique du sud, mais on ne sait pas où précisément ; Un roman sur la famille (l’inversion des rapports mère/fille : la fille qui pousse parfois la mère à « se réveiller », à changer de vie) , sur la liberté d’exister qui nous conduit à nous défaire de nos anciens liens, de nos habitudes . Des vies d’oiseaux : sans passé ni futur, mais des vies plus risquées.

Le retour de Silas Jones / Tom FRANKLIN

Lu par Edwige

 

24032012le retour de silasjones

Etats-Unis, Mississippi, Silas Jones (un noir) est de retour dans la ville où il a passé son enfance. Il est un agent de la mairie et de la police. 10 ans plus tôt, une jeune fille a disparu, et Larry Otts (surnommé « Larry le pourri », un jeune blanc maintenant garagiste) qui l’accompagnait à une soirée est suspecté. Les deux hommes se connaissent car ils étaient amis à cette époque, même si la couleur de leur peau le leur interdisait. Une nouvelle disparition va contraindre les deux hommes à se confronter à leur passé douloureux…

 

 

Un roman sur le Sud des Etats-Unis, le Mississippi rural, sur le remords, sur le racisme, la violence. Un roman palpitant plein d’humanité. Un roman qui a tout d’un polar mais qui n’en n’est pas un.

 

Les filles de l’ouragan / Joyce MAINARD

Lu par Edwige, Françoise et Annie

 240312les filles de louragan Saga familiale, New Hampshire : Ruth et Dana sont nées toutes les deux  un   4 juillet 1950, conçues lors d’une nuit d’ouragan. Nées dans des familles que tout sépare (la famille de Ruth exploite une ferme, celle de Dana mène une vie pseudo artistique), elles se fréquenteront à la demande de leurs parents mais ne deviendront jamais amies. Ruth est rêveuses et solitaire, Dana une terrienne au physique ingrat. Les parents voudront garder le contact et les familles se retrouveront tous les ans à la saison de la récolte des fraises. Le récit fait alterner la voix de Ruth et celle de Dan et raconte leurs vies, jusqu’au jour où un étonnant secret de famille va  les rapprocher…

 Une belle et émouvante  histoire de famille à deux voix (celles de Ruth et Dana), qui ne laisse pas insensible, sur fonds d’histoire des Etats-Unis : Woodstock, la guerre du Vietnam, l’assassinat de JF Kennedy… Une écriture élégante et vive.

Les séparées / Kéthévane DAVRICHEWY

Lu par Marie-Line

 

240312les separeesAlice et Cécile ont 16 ans le 10 mai 1981. Trente ans plus tard, celles qui depuis l’enfance ne se quittaient pas se sont perdues de vue. Alice, installée dans un café, tente inlassablement de comprendre la raison de cette rupture amicale. Plongée dans un semi-coma, Cécile, elle, écrit dans sa tête des lettres imaginaires à Alice. Les voix des deux femmes déroulent le fil de leur histoire.

Un roman agréable avec beaucoup de flashbacks très bien gérés : peut-on tout dire à sa meilleure amie ? Est-on sûr de ne pas la décevoir ou la trahir ? Un beau roman à deux voix.

Une bonne raison de se tuer / Philippe BESSON

Lu par Marie-Line et Claire

 

240312une bonne raison de se tuerL’action se déroule le 4 novembre 2008, jour de l’élection de Barack Obama : journée d’exaltation, d’espoir et d’attente fiévreuse. Mais pour Laura et Samuel, cette journée sera la plus longue et la plus difficile de leur vie : Samuel doit se rendre à l’enterrement de son fils Paul (17 ans) qui s’est suicidé, et Laura a décidé de mettre fin à ses jours le soir même. Ils ne se connaissent pas, mais leurs chemins vont pourtant se croiser.

 

Très bon roman de Philippe Besson, qui nous fait découvrir, comme chacun de ses romans, les failles de chaque personnage et nous emmène dans leur « moi intime ».

Un roman sombre et lourd que ne laisse pas place à l’espoir. Dépressifs, s’abstenir…

 

Cet instant-là / Douglas KENNEDY

Lu par Annie

240312cet instant làThomas Nesbitt, écrivain new-yorkais, la cinquantaine reçoit un jour deux lettres : Les papiers de son divorce, et une lettre venant de Berlin où il a vécu en pleine guerre froide(1984) afin d’écrire un récit de voyage. Là-bas, il a rencontré Petra alors qu’il travaillait dans une radio de propagande américaine : C’est le coup de foudre, Pétra lui raconte son histoire. Mais bientôt se produit l’impensable et Thomas va devoir choisir, un choix impossible qui fera basculer le destin des amants…

 

Beaucoup de suspens dans ce livre. Du point de vue historique, une description intéressante de Berlin Est. C’est aussi un roman d’espionnage. Un bon Douglas Kennedy.

 

Le chapeau de Mitterrand / Antoine LAURAIN

Lu par Françoise

 

240312le chapeau de mitterrandUn soir à Paris, Daniel Mercier, comptable, dîne en solitaire dans une brasserie. Mitterrand s’installe à la table d’à côté, et son repas achevé, le président oublie son chapeau. Daniel décide de se l’approprier, en souvenir. Son existence va être bouleversée, car tel un talisman, ce chapeau va changer son destin de petit comptable. Hélas, il perd à son tour le précieux chapeau qui va poursuivre son chemin sur les têtes de citoyens des années 80.

 

Un roman gai et amusant, bien écrit. Une fable pleine d’esprit et de malice qui met à jour notre rêve commun : voir s’accomplir par magie nos désirs les plus secrets.

 

Acabadora /Michela MURGIA

Lu par Françoise

240312acabadoraDans un village sarde des années 50, la couturière Tzia Bonaria décide d’accueillir la quatrième fille d’une humble veuve. Ce sera sa « fille d’âme » à laquelle elle va apprendre son métier, qu’elle obligera à s’appliquer à l’école. Maria grandit entourée de soins et de tendresse, mais certains aspects de la vie de Tzia la troublent, en particulier ces absences nocturnes…

 

Un roman agréable à lire, des personnages attachants, on aimerait bien savoir ce qu’ils deviennent après. Un beau tableau de la campagne sarde des années 50.Une réflexion sur la mort.

 

 

La Tristesse du Samouraï / Victor Del ARBOL

Lu par Annie

 

240312la tristesse du samourai

Roman policier historique qui n’a rien à voir avec le Japon : L’intrigue démarre en Espagne à l’époque franquiste.Trois générations marquées au fer rouge par une femme infidèle. L’incartade a transformé les enfants en psychopathes, les victimes en bourreaux, le code de l’honneur des samouraïs en un véritable massacre. Et quelqu’un doit laver le péché originel. En 1981, Maria, brillante avocate atteinte d’une tumeur, confie à l’inspecteur Marchan un secret à la fois familial et historique…

 

Un polar à ne pas mettre entre toutes les mains : des scènes  de tortures. Un livre ardu et compliqué car les points de vue de plusieurs personnes à des époques différentes se mélangent. On découvre peu à peu le lien entre les différents personnages. C’est à la fois un roman noir, un policier et un thriller historique. 

 

Le chinois / Henning MANKELL

Lu par Maryse, Annie et Françoise

 

240312le chinois

En Janvier 2006, 19 personnes d’une même famille, les Andren, sont massacrées à l’arme blanche dans un village du nord de la Suède. La police penche pour l’acte d’un déséquilibré, mais la juge Birgitta Roslin s’intéresse à l’affaire car ses parents adoptifs sont parmi les victimes. Elle mène une enquête parallèle. Un ruban rouge trouvé sur les lieux du crime la met sur les traces d’un mystérieux chinois…

 

 

Un livre (écrit en 2006) qui se situe à la limite du polar et du roman. Il nous fait voyager de la Suède à la Chine en passant par les Etats-Unis et l’Afrique, de 1863 à 2006. L’intrigue policière, même si elle est très présente, ne semble qu’un prétexte pour réfléchir à l’excès du capitalisme et à la mondialisation, à l’implication actuelle de la Chine en Afrique (les nouveaux colons). Un polar qui revient sur des pages d’histoire, telle la construction du chemin de fer aux USA.  

 

Persécution / Alessandro PIPERNO

Lu par Claire et Annie

240312persecutionLéo Pontécorvo, cancérologue réputé, marié et bon père de famille, perd complètement pied lorsque la copine de son fils âgée de 12 ans l’accuse, par dépit, d’avoir voulu le séduire. Rien ne l’a préparé à se battre et à se défendre, alors qu’il est innocent.  Commence alors une longue descente aux enfers…

 

 

Un petit air de roman policier, mais ce n’en est pas un ; Piperno décortique l’âme humaine : Il décrit avec minutie l’histoire de cet homme qui a tout eu sans efforts tout au long de son existence, et qui face à une accusation ridicule est perdu. C’est étonnant, effrayant et on ne peut plus abandonner cette histoire.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by biblifsp - dans cafés littéraires
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la bibliothèque de Franqueville
  • : Toutes les informations sur la bibliothèque de Franqueville et ses activités
  • Contact

Informations pratiques


Une section jeunesse et une section adultes, un fonds actuellement composé de 5000 livres et de 24  abonnements à des périodiques.

         Espace Bourvil
76520 Franqueville Saint Pierre
       Tel : 02 35 79 27 21





Horaires d'ouverture :

Mardi : 16h30 à 17h45
Mercredi : 10h30 à 11h45
                   14h30 à 17h15
Vendredi : 16h30 à 18h15
Samedi : 10h30 à 11h45


Tarifs annuels :

Abonnement famille : 25 euros
Abonnement individuel : 15 euros


Conditions de prêt :

Vous pouvez emprunter pour 3 semaines 5 documents (livres ou périodiques).

Recherche

Liens